L’allaitement, les papas le vivent comment ?/ ¿ La lactancia, los papás lo viven cómo?

Publicado en por wawaetcompagnie

Voici le titre d'un article tiré de Famili (journal spécialisé bébé, enfants, famille), de décembre 2010 - janvier 2011. Il s'agit d'un article où il est expliqué que certains papas se sentent " gênés, souvent frustrés d'être exclus du duo et même un peu jaloux".

Le sentiment d’inutilité et de frustration que certains hommes puissent ressentir est détaillé avec des exemples concrets.  « Et moi je peux faire quoi pour lui ? » On y parle même des peurs du papa de se sentir à l’écart de cette relation mère- enfant que la nature a établie chez tous les mammifères. Il y a même un encadré sur comment coacher son chéri. Alors quel est le vrai problème ? On cherche à ce que le papa trouve son rôle et prenne sa place dans cette dualité, mais désolé de dire que la nature a donnée le pouvoir aux mères de nourrir leur enfant. Il y a d’autres moments d’intimités où les papas doivent prendre et ont tout à fait leur place.

C’est une tendance de société cet article. En France, beaucoup d’articles remettent au goût du jour l’allaitement comme une histoire de la mère, du couple. La tendance actuelle soutient l’allaitement, mais il y a aussi beaucoup d’articles relativisant le bienfait de cet acte. La maman est aussi une personne professionnelle et dans une société où l’on prône l’égalité des sexes, elle ne se sent pas dans l’obligation de donner le sein. Certains diront c’est l’arrivée de la femme sur le marché du travail qui change les mœurs. Je pense que c’est plus compliqué que cela. En France, de manière générale, on réfléchi et problématise beaucoup trop. On laisse la grande parole aux psychologues, à tord ou à raison, mais c’est un fait. La société française réfléchie peut être trop concernant des évidences. Dans d’autres pays, l’allaitement coule de source et parait normal et le père ne se pose pas de toutes ces questions.

En effet, vivant au Pérou, ici on peut dire que 90% de femmes donnent le sein au moins jusqu’à un an, et d’énormes campagnes médicales, mais aussi des programmes gouvernementaux soutiennent cet acte comme une chose plus seine que le lait maternisé. Après avoir commenté cet article à des papas de mon entourages péruviens, on me répond « mais c’est quoi le problème des papas français ? ». Pour eux, la femme est faite pour allaiter et c’est aussi pour le bien du bébé alors pourquoi pas ? De plus, cela nous fait des économies. Et oui, dans un pays comme le Pérou, une dépense à éviter n’est pas négligeable. Du coup, les hommes savent que leur femme reste leur femme, qu’il y aura d’autres moments pour profiter de leur enfant Roi et au niveau intimité avec leur chérie, et bien pas de souci, cela va de soi !!

Alors qu’en pensez vous ???Quel est votre opinion ??

En images humoristiques mais tellement vrai allez voir ce blog: jeveux1bebe.com/?p=254 et jeveux1bebe.com/?p=425 un joli clin d'oeil

 Une vidéo en images et avec quelques commentaires en espagnol..../ Una video con algunos comentarios en español sobre la Lactancia.

 

 

He aquí el título de un artículo tirado de Famili (periódico frances especializado de bebé, niños, familia), de diciembre el 2010-de enero de 2011. Se trata de un artículo donde es explicado que ciertos papás se sienten " molestos, a menudo siendo frustrados de ser excluidos del dúo y hasta un poco celoso ".

El sentimiento de inutilidad y de frustración que ciertos hombres puedan sentir es detallado con ejemplos concretos. " ¿ Y yo puedo hacer qué para él? " Hasta hablamos allí de miedos del papá de sentirse al lado de esta relación madre niño al que la naturaleza estableció en todos los mamíferos. Hasta encuadró uno allí formar cómo a su querido. ¿ Entonces cuál es el verdadero problema? Buscamos a para que el papá encuentre su papel y tome su sitio en esta dualidad, pero afligido de decir que la naturaleza dio a poderle a las madres de alimentar a su niño. Hay otros momentos de intimidades donde los papás deben agarrar y tienen completamente su sitio.

Es una tendencia de sociedad este artículo. En Francia, muchos artículos devuelven al gusto de día la lactancia como una historia de la madre, de la pareja. La tendencia actual sostiene la lactancia, pero hay tan muchos artículos que relativiza beneficio de este acto. La mamá es también una persona profesional y en una sociedad donde se predica la igualdad de género, no se siente en la obligación de dar el pecho. Algunos dirán es la llegada de la mujer sobre el mercado del trabajo que cambia las costumbres. Pienso que es más complicado que esto. En Francia, de manera general, reflexionado y problematiza demasiado. Les dejamos la gran palabra a los psicólogos, a retuerce o a razón, pero es un hecho. La sociedad francesa reflejada puede concernir demasiado a evidencias. En otros países, la lactancia es evidente y se precavía normal y el padre no se pone de todas estas cuestiones.

En efecto, viviendo en Perú, aquí podemos decir que el 90 % de mujeres dan el pecho por lo menos hasta un año, y las campañas enormes y médicas, pero también programas gubernamentales sostienen este acto como una cosa más el sana que la leche maternizada. ¿ Después de haberles comentado este artículo a papás de mi allegados(cercos) peruanos, me responden " pero es qué el problema de los papás franceses? ". ¿ Para ellos, la mujer es hecha para amamantar y es también con buen fin del bebé entonces por qué no? Además, esto nos ahorra. Y sí, en un país como Perú, un gasto que hay que evitar no es despreciable. ¡ De resultas, los hombres saben que su mujer quede su mujer, que habrá otros momentos para sacar provecho de su niño Rey y al nivel intimidad con su querida, y bien ninguna preocupación, eso cae de su peso!!

¿ Mientras que piensas en eso usted?¿ Cuál es su opinión?

 

Compartir este post

Comentar este post

wawaetcompagnie 06/09/2011 17:53


Ton commentaire est intéressant et montre justement le choc culturel. Tu élargies le thème de discussion au choix de la femme face à l'allaitement. Nous sommes des Mammifères et la Nature nous a
donné la possibilité d'allaiter. Là où c'est intéressant, c'est qu'au Pérou, à part le point de vue économique, il y a surtout un aspect naturel, affectif, et un lait produit spécialement pour bébé
et mieux adapté que n'importe quel lait maternisé, surtout pour les 6 premiers mois, comme le recommande l'OMS...Mais en France, on se laisse le droit de refuser cet avantage pour tout un tas de
raisons qui sont ou non justifiées, là n'est pas le débat mais effectivement, ton commentaire montre un autre volet du choc culturel sur le même sujet l'allaitement. Merci pour ce point de vue.


aurélie 06/08/2011 11:28


je ne pense pas que l'allaitement soit une "évidence" car si tel était le cas, il n'y aurait pas autant de femmes qui se demandent si elles vont allaiter leur bébé à la naissance. elles le feraient
sans se poser de questions. la nature est faite de telle sorte qu'il est donné à la femme d'allaiter son petit dans une grosse majorité des cas. libre à elles ensuite de le faire ou pas et je ne
pense pas que ce soit la possibilité de faire autrement qui les poussent à ne pas le faire (donner un biberon par exemple), ni les campagnes publicitaires vantant les mérites de tel ou tel lait
maternisé, mais plus une gêne ou avertion pour le geste. toutes les femmes ne se sentent pas l'énergie ou ne veulent pas "se sentir l'esclave de leur tout petit" dixit mes amies qui n'allaitent
pas. aucune dans mon entourage n'allaite pas pour préserver la place de l'homme. lorsqu'elles n'allaitent pas, le mari n'a pas été pris en compte dans leur décision. encore hier parlant de la
discussion sur le blog à une voisine, elle m'a répondu qu'elle n'a pas allaité ses filles car "cela ne la tentait absolument pas et que si son mari le lui avait demandé elle aurait quand même fini
par refuser, mais que de toute façon la question ne s'est pas posée". je suppose qu'elle n'est pas la seule à penser cela.
ensuite je me pose une question: pourquoi tant de péruviennes donnent le sein jusqu'à un an dans la mesure où l'oms précise que passés six mois ,au moment où physiologiquement l'enfant peut débuter
la diversification et donc avoir une maturation intestinale suffisante pour le supporter, le lait maternel risque de ne pas être suffisamment riche en protéines et oligo-éléménts et donc ne pas
couvrir l'ensemble des apports recommandés à cet âge là. ce que fait "plus", un lait maternisé dans la mesure où industriellement il est fabriqué dans ce but. si la question pécunière est en ligne
de compte et non de ce qui est essentiellement primordial pour l'enfant puisque manifestement passés six mois l'enfant n'y gagne pas plus que ça (sauf en relation fusionnelle avec sa maman et
"tétée plaisir"); pourquoi elles n'allaitent pas jusqu'à ce que l'enfant ne veuille plus du sein. sans parler du fait qu'en france comme ailleurs beaucoup de femmes qui retravaillent n'ont que dix
semaines pour sevrer leur petit. tu sais comme cela m'a été dure de continuer à allaiter ma fille alors que je reprenais le travail. j'ai tenu un mois à tirer mon lait entre deux perfusions à poser
lol non blague à part pour un allaitement efficace il faut du temps matériel et pouvoir avoir son bout de chou à porter de main. certaines situations ne le permettent pas.
bisous bisous


wawaetcompagnie 06/09/2011 17:56



Coucou,


je viens de te répondre sur le blog. Ton commentaire élargi le débat..En france ce n'est plus une évidence, quand dans d'autres pays (industrialisé ou non) ce don de la nature reste encore une
evidence...Le fait qu'il y ai autant de femmes qui se posent la question c est bien un fait de société car dans d'autre pays, c est une évidence...Sinon, invite tes copines à participer au blog,
cela ne fera que enrichir le débat...merci pour ton point de vue et ta participation..


Bisous


fifinette



Pauline 06/06/2011 23:57


C'est vrai qu'en Europe on aime remettre en cause des évidences. Je trouve cela plutôt bien car c'est comme cela que l'on avance, mais d'un autre côté cela ne nous pousserait-il pas à la névrose?
Je vous laisse y réfléchir ;-) Bref en tout cas je trouve les photos des bébés avec leur papa toujours touchantes. Et d'ailleurs, comment vos maris respectifs réagissent-ils face à cette relation
privilégiée mère-enfant? Sont-ils inquiets à la française ou cool à la péruvienne?
En tout cas, très bonne idée ce blog (même si je sais où tu t'es inspirée Delphine!). Merci à vous 2 de nous faire profiter de votre énergie!


wawaetcompagnie 06/07/2011 03:04



merci pour ton commentaire...passe à tes amies et ta famille (ta soeur par exple) pour que la discution se continue..bisous à très vite